PDL Gare Ateliers


Intervention VilleneuveAvenir lors de l’Atelier Participatif du 23 avril 2015    

L’Association VilleneuveAvenir salue la volonté, quoique tardive, de la Municipalité d’entamer un dialogue au sujet de l’avenir du
quartier de la gare et plus généralement de l’urbanisme de notre commune. Notre association se compose d’habitants de différents
quartiers de Villeneuve.

Voici brièvement la position de VilleneuveAvenir par rapport au PDL :

Premièrement, nous considérons que le PDL n’atteint pas l’objectif qu’il s’est fixé d’améliorer durablement les conditions de vie, de
travail, d’habitat et des loisirs de ses habitants.
Nous regrettons l’absence de toute information pertinente sur l’évolution démographique de la commune et des besoins en
investissement liés à de nouveaux équipements sociaux-culturels. Un budget prévisionnel des coûts d’urbanisation, d’infrastructures
techniques et de réaménagement de la circulation n’a pas été établi, ni d’ailleurs la capacité de la Commune à supporter ces dépenses.

Nous regrettons que la Municipalité prétende que, je cite, « la Commune, le Canton et les CFF sont unis et complémentaires : une
bonne base de travail ». Ceci est en effet le vrai enjeu du PDL actuel : La soumission de l’avenir du quartier à un trio dont l’objectif
principal est financier grâce la valorisation des terrains des CFF, principalement au profit de la régie fédérale, puis dans des
proportions tenues secrètes de la Commune et enfin des promoteurs privés.

De même, nous pensons que la Municipalité doit définir en premier et précisément les équipements dont elle souhaite doter la
Commune à travers un PDL, en tenant compte de l’avis des acteurs locaux plutôt qu’extérieurs et en se basant par exemple sur une
étude de marketing urbain afin de proposer des solutions gagnantes. Ce n’est que dans un deuxième temps qu’un PDL devrait être
établi pour le bien de la Commune.

J’en viens courtement aux axes de réflexion de cet atelier.

1/ La volumétrie des bâtiments projetés par le PDL ne s’intègre pas avec le centre historique, notamment l’Hôtel de Ville, et ne
respecte pas l’identité historique, viticole et touristique de Villeneuve. Les propositions architecturales avec des bâtiments
carrés, élevés, massifs connus à ce jour dans d’autres projets sous l’impulsion des CFF vont dégrader à tout jamais l’image
de la commune. L’impact sur la beauté naturelle du site répertorié dans l’inventaire fédéral ISOS et sur l’ensoleillement des
vignes sera considérable et irréparable.
2/ L’apport à la vitalité du bourg sera négatif en créant une concurrence aux commerces de la GrandRue qui peinent déjà face
aux grand nombre de commerce établis dans notre agglomération. Pourquoi privilégier une nouvelle zone commerciale dans
ces conditions ? Ne vaudrait-il pas mieux commencer par revitaliser le bourg lui-même ?
De plus, le taux de vacance des surfaces commerciales et de bureaux est déjà élevé dans la région lémanique. Nous ne
voulons qu’on crée de nouveaux espaces qui resteront vides.
3/ Qu’entendez-vous par plus-value des espaces publics ? Oui Villeneuve a besoin d’équipements neufs, comme un bâtiment en
dur pour la garderie et différents services socio-culturels, mais un plan localisé pour la zone B3 du PDL suffirait. Quant à la
valorisation des espaces publics, nous ne voyons pas dans ce projet d’amélioration pour la population. Nous sommes
particulièrement sceptiques sur la place de la Tour rouge. Enfin, la réalisation du PDL engendrera un important surcroît de
trafic dans une zone où on ne peut pas ajouter de nouvelle route et également très fréquentée par les piétons, notamment les écoliers.

Pour terminer, que va faire la Commune ? Son projet est-il de vendre ses terrains à des promoteurs privés conjointement avec
les CFF ? Si c’est le cas, elle va perdre la maîtrise foncière du centre ville et ce sont les promoteurs, qui seront peut-être
plusieurs, qui façonneront notre centre-ville, dans leur intérêt à eux et selon leur calendrier. Le centre historique de Villeneuve
paie déjà un lourd tribut aux réalisations privées et nos autorités n’ont pas pu empêcher la réalisation de plusieurs catastrophes
architecturales. Nous pensons d’ailleurs que les CFF devraient vendre aux communes au prix coûtant les terrains situés au
centre-ville puisqu’ils n’en ont plus besoin pour leur activité ferroviaire.
Oui les friches industrielles doivent pouvoir être aménagées, mais en privilégiant la qualité de vie des habitants de Villeneuve
actuels et futurs et en respectant le site, en se basant sur un projet faisant de la zone PDL un site de valorisation ou d’attraction
touristique ou culturelle, dont la commune garde le contrôle, qui intègre les questions de mobilité et de finances de manière
concrète, réaliste et transparente.

Merci pour votre attention.



Les documents des ateliers ci-dessous sont consultables dans l'espace adhérent    
Espace Adhérents

Atelier 1 -
    EVN présentation
    MSV présentation
    TRIBU présentation
    Convergences
    Convergences (PowerPoint)


Atelier 2 -
    Feuillet Cartographique
    Outils et procédures
    Outils et procédures (PowerPoint)
    Cadrage PDL gare
    Capacités et programmation
    Capacités et programmation (PowerPoint)

Atelier 3 -
    Bilan
    Bilan (PowerPoint)
    Processus
    Processus (PowerPoint)
    Planning conclusions (Excel)
    Planning conclusions
    Villeneuve_Gare_presentation


PDL V 140617 POUR PREAVIS -
    PDL Préavis 07 2014
    PDL RAPPORT pour adoption par conseil communal
    PDL PLAN projet pour adoption par conseil communal fma
    PDL PLAN consultation publique fma
    PDL Traitement des remarques fma
    PDL Calendrier études fma